mardi 30 décembre 2014

Retour aux sources

Un an et demi de jachère pour ce pauvre blog...

Il faut dire que la dernière année a été plutôt mouvementée. Un nouvel emploi pour une école pas encore construite (ça s'en vient pour septembre 2015...) et en art dramatique, mesdames et messieurs! Malgré la charge de travail impressionnante j'ai bien aimé l'expérience. Et cette année, me revoilà en arts plastiques avec de nouveaux projets pour tous les niveaux du secondaire!

Cette année, j'ai été très inspirée pas M.C. Escher, cet artiste modeste et inclassable. Ce qui est bien, avec Escher, c'est que ses oeuvres sont aussi impressionnantes que ludiques. Les analyser est un jeu optique. Les élèves adorent. Et moi aussi. Et c'est très graphique. Merveilleux pour apprendre les techniques de dessin. Besoin de matériel au strict minimum. Tout ce qu'il me faut pour survivre un temps à trimballer mon chariot entre 5 locaux différents sur 3 étages différents dans 2 pavillons différents.

DALLAGE À LA MANIÈRE DE M.C. ESCHER

Je suis tombée sur ce vidéo cet automne:


Pour apprendre l'alternance et la juxtaposition, difficile de faire mieux! L'intégration des mathématiques est aussi intéressante. J'ai donc lancé le projet avec les secondaire 1 et j'ai du me rendre à l'évidence: c'est plus compliqué à expliquer qu'à faire! De plus, comme il y a plusieurs étapes, s'il y a une étape de mal faite, il faut tout recommencer. Plusieurs élèves ont ragé à faire et refaire leur pièce de base. Ceux qui ont de la difficulté avec leur motricité fine en particulier. Donc, pour bien réussir ce projet, quelques conseils:
1- Pratiquer soi-même plus d'une fois en regardant la vidéo et apprendre toutes les étapes vraiment par coeur.
2- Faire un très gros modèle de la forme de base pour chacune des étapes et les afficher en classe. C'est absolument essentiel.
3- Le découpage doit être extrêmement précis. Si c'est mal fait, il faut recommencer.
4- Il faut vraiment laisser les 3 coins du triangle intacts.
5- Il est important que les élèves distinguent le point de rotation de leur pièce et la mettent en évidence (en la coloriant, en traçant une flèche, etc.)

J'ai eu quelques découragements, mais avec une bonne dose d'humour, de persévérance et d'optimisme, tout le monde a réussi à mener à bien le projet.

Les résultats sont étonnants!









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire